Elle s’appelle 4883 et elle m’a fait un clin d’œil ou la magie de la photo !!!

Quand on travaille sur un sujet bien défini, avec « un cahier des charges » ou qu’on improvise, l’important est d’être avec soi, avec ce qui passe à l’intérieur, tout en maintenant une observation aiguë de l’extérieur, ce que j’appellerai « l’extrême vigilance » et après on peut se lâcher, en shootant  à son rythme qui peut être différent et qui sera différent  selon les ambiances, les environnements et les sujets.

Un petit peu comme dans la création musicale, Lire la suite