On parle encore d’iso automatique, en mode manuel

Dans un précédent article, j’ai écrit tout le bien que je pensais de se servir de la fonction d’iso automatique, et je vais me permettre, suite à mes expériences, d’insister sur la fonction iso auto, en mode manuel.

C’est une fonction très puissante, dans le sens où vous décidez de ce que vous voulez en termes de vitesse et d’ouverture, et l’appareil se charge d’ajuster les iso, dans la limite que vous lui aurez indiquée.

Must du must, vous pouvez vous servir de la correction d’exposition, parce que l’appareil considère que vous êtes dans une fonction semi automatique.

Comment s’en servir :

Vous décidez, par exemple, d’une ouverture à f5.6, et d’une vitesse de 1/250, à partir de là votre appareil va prendre les décisions qui s’imposent en matière d’iso, quand la lumière changera.

Si après contrôle ou pendant (si vous avez un hybride) grâce à  l’histogramme :

  1. Vous vous apercevez qu’il y a des zones brulées, (ça clignote sur l’image ou alors votre histogramme est collé à droite), alors vous pouvez faire une correction avec la correction d’exposition, pour mettre une valeur en négatif, en gardant vos valeurs d’ouverture et de vitesse. La limite de la sous exposition se rencontrera lorsque l’appareil aura atteint sa valeur d’iso la plus basse (valeur qui varie en fonction de votre apn) dans ce cas, il faudra soit fermer le diaph, ou mettre une vitesse plus rapide.
  2. Vous vous rendez compte que vous êtes sous-exposés (histogramme collé à gauche), alors vous agissez sur la correction d’exposition en positif, et la limite sera la limite supérieure que vous aurez indiqué dans le menu, pour vos iso, et alors il vous faudra soit ouvrir le diaph, soit mettre une vitesse plus lente ou modifier la limite supérieure.

Dans ces 2 manipulations de correction, votre diaph et votre vitesse resteront inchangés.

Ne pas oublier que quand vous êtes dans cette fonction (mode manuel, iso automatique), vous êtes en semi automatique, et par conséquent, la correction d’exposition s’impose, si vous voulez sous exposer ou sur exposer.
Pour enfoncer le clou, et que ce soit clair, si vous essayez de modifier l’exposition, en agissant  sur le diaph ou la vitesse, alors les iso vont s’adapter,  et votre exposition restera la même, à moins que vous touchiez la limite supérieure ou inférieure de vos isos.

Chaque fois que vous atteint la limite des iso, que ce soit la limite supérieure que vous avez décidé ou la limite inférieure (qui est la limite la plus basse que permette votre appareil), et que vous voulez garder les mêmes valeurs de diaph et de vitesse, alors, si vous êtes sous exposés à cause de vos choix, vous pouvez revenir à une bonne expo,  en agissant sur la correction d’exposition, encore une fois mais pas dans le même sens que ci-dessus.
Je m’explique : vous avez bloqué vos iso à 2500, et vous voulez faire une photo à 1/500 avec une ouverture de 8. Or ces valeurs dans la situation donnée vous offre une photo sous exposée, parce que vous avez atteint la limite des 2500iso.
Si vous voulez garder la même vitesse et le même diaph, alors en touchant la correction d’exposition et en mettant une valeur négative, (vous avez bien lu négative), vous allez pouvoir revenir à une photo bien exposée, en vous fiant juste à la petite échelle qu’il y a dans votre viseur, ou à  l’histogramme en live pour les hybrides.
C’est donc un mode très créatif, où vous avez le loisir de choisir votre vitesse, et votre diaph, pour des raisons de créativité, et cela sans influencer votre exposition, et cela vous permet bien sûr d’avoir une attention plus soutenue sur votre cadrage.

Conclusion : je dirais que c’est une façon de travailler pour être encore plus réactif, à des changements de lumière, et d’être encore plus créatif.
A recommander, dans la mesure où on sait ce qu’on fait, et il est préférable de s’entraîner pour bien comprendre comment fonctionne votre appareil, avant de s’en servir in situ, autrement vous risquez d’être perdu, dans des situations d’urgence.

Bonnes photos. 🙂

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s