La légitimité du photographe

Photo : Domaine de Coutinel – M. Arbeau

Dans cet article un peu particulier, j’aimerai partager ce que je vis à l’intérieur, pour expliquer quelles sont mes conditions, que je m’impose, afin de réaliser une bonne photo ou un bon reportage.
Il est possible que mes mots, viennent vous conforter dans votre pratique photo, mais il est possible aussi que cela ne vous parle pas, tout de suite.

En fait, mon intention est de vous donner des clefs ou au minimum vous donner l’envie de chercher vos propres clefs pour être dans les meilleures conditions possibles, pour réaliser de bons clichés et des photos qui vous satisferont.

Une des conditions sine-quanum en ce qui me concerne, et je pourrais même dire, la condition, va être la légitimité que j’ai sur une scène à photographier, et que je vais pouvoir me donner. Si je suis dans la nature, ou dans un environnement où l’autre (humain) n’est pas présent, ce sera facile d’être dans une relation de simplicité avec le sujet à photographier. La peur d’être jugé sera moins présente puisque l’autre n’est pas là.

Si l’autre est là,  alors tout mon travail va être de « l’oublier » pour être légitime, et finalement rentrer dans ma bulle intérieure pour être avec le sujet, et rien que lui, même si je fais du portrait, et surtout si je fais du portrait.
Se sentir légitime, et non pas « paparazzi », est pour moi la condition, pour être moi-même,  cela implique être en relation avec ce que je vis,  pour être capable de déclencher au bon moment.

Il est évident que pour vivre cet instant où il n’y aura que moi et le sujet, non seulement, il faudra être capable de ne pas être perturbé par le regard de l’autre, mais il faudra avoir évacué les questions techniques, qui peuvent parasiter « cette rencontre ».
C’est à ces conditions-là que je pourrai déclencher au bon moment,  et c’est un vrai challenge que d’arriver à cet instant, qui peut être renouvelé à l’infini.

Cette légitimité peut se gagner dont à l’intérieur, en évacuant le parasitage des émotions, qui peuvent vous faire sentir coupable par exemple, mais elle peut se gagner aussi, en affirmant, que vous êtes photographe, et que vous demandez l’autorisation  de photographier, telle scène.

Quand on est amateur, cela demande du courage, mais c’est aussi une façon d’avancer dans sa pratique photographique et de se tirer vers le haut, parce qu’une fois qu’on aura annoncé qu’on est photographe, on devra fournir un travail en conséquence, et donc faire encore plus attention, à notre pratique, tant dans la prise de vue, que dans la post production.
Cette prise de position peut engendrer un peu plus de pression, mais en même temps une libération, de notre potentiel de photographe.

Quand on est professionnel, et qu’on est payé pour faire des photos, la question de la légitimité n’est pas tout à fait la même, puisqu’on vous engage parce qu’on vous pense capable et donc légitime, et c’est donc plus facile, d’être libre dans les choix techniques, artistiques, qu’on fait.

Une autre façon de grandir, encore dans sa pratique, et de renforcer le sentiment qu’on est bien à sa place, en tant que photographe, c’est la capacité à remettre son travail en question, soit par une auto-critique, qui peut être systématique, après chaque shooting, ou alors prendre le risque de la critique de l’autre, qui peut être le client, ou tout simplement son entourage.

Entendre la critique, la comprendre, l’accepter, c’est déjà anticiper le prochain shooting pour faire autrement, et être encore plus fort, et donc plus légitime. Cette critique va se transformer en confiance.

Enfin pour conclure, j’ai envie de dire, que vous soyez amateurs ou professionnels, qui ne sont que des statuts, trouver vos trucs pour vous sentir légitime, et plus confiant dans votre pratique, et cela peut être différent pour chacun.

Bonne légitimité et bonnes photos.

Christian 🙂

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s