Photo surexposée qu’est-ce que je peux faire ?

Un des écueils principaux que rencontre tous les photographes, va être le risque de surexposer son image.

Qu’est-ce que veut dire surexposer ?
C’est tout simplement qu’il y a trop de lumière qui est rentré dans votre APN, et que les hautes lumières sont cramées, selon le jargon des photographes ou pour le dire autrement, votre exposition n’est pas bonne.

Comment s’en rendre compte?
Si l’affichage de votre écran s’y prête, dans la mesure où vous avez fait le bon réglage,  cela va être notifié souvent par les parties de l’image qui clignote ,  mais vous pouvez aussi le voir, si votre histogramme est « collé à droite ».
Certains appareils permettent de le voir avant la prise de vue sur l’histogramme qui s’affiche, mais cela ne concerne  que certains modèles.

Cela veut dire que certaines parties de votre image sont blanches, et que vous ne pourrez pas récupérer les détails même en post production, et elles resteront définitivement blanches, un obstacle majeur à avoir une belle photo, à moins que ce soit voulu, (exemple photo packshot).

Comment faire pour y remédier ?

  • Si vous êtes en mode semi-automatique, priorité vitesse (S) ou priorité ouverture (A), vous avez plusieurs solutions :
    Soit vous vous servez du bouton +et- pour « enlever » de la lumière, qui est le bouton dédié à la compensation d’exposition.
    – Soit vous mesurez votre exposition sur l’endroit de l’image qui est le plus exposé à la lumière, on dit exposer sur les hautes lumières, et puis vous bloquez cette exposition (AE/EL), vous recadrez si la manip précédente vous a fait perdre le cadrage que souhaitez, et vous faîtes votre image.
    -Soit vous sacrifiez la partie de l’image qui est surexposée, parce que l’écart entre les hautes lumières et les basses lumières (plage dynamique) est trop important, et dans ce cas, vous choisissez de bien exposer sur le sujet, avec une mesure spot.
  • Si vous êtes en mode manuel :
    -Si votre iso n’est pas au plus bas, alors réduisez la sensibilité de votre capteur, en diminuant la valeur des iso  (soit 100 ou 200 iso pour la plupart des APN).
    -Vous augmentez votre vitesse, cela veut dire qu’en augmentant la vitesse à laquelle les volets vont s’ouvrir et se fermer, et donc moins de lumière rentrera.
    – Vous fermez votre diaphragme. (grand chiffre ex F16), et cela réduira la quantité de lumière qui traversera l’objectif pour atteindre le capteur.
  • Il y aussi la possibilité de faire rentrer moins de lumière dans le boitier en utilisant des filtres ND. (ce sujet sera traité dans un prochain article)

Quelle que soit la solution choisie, dans ces cas extrêmes, il y a fort à parier, qu’il faudra rattraper des tonalités sombres en post production.
Cette post production se passera d’autant mieux si on travaille avec les fichiers natifs RAW.

Comme vous pouvez le constater, plusieurs solutions s’offrent à vous, et vous devez choisir ces solutions avec votre ressenti, et aller vers le plus facile.
Mais une bonne méthode pour se familiariser avec le triangle, iso, vitesse et diaph, c’est d’essayer toutes les solutions, pour comprendre et être capable d’être plus réactif dans les situations que vous rencontrerez.

N’hésitez pas à rater vos photos, pour comprendre comment les corriger.

Bonnes photos bien sûr !!!

Christian 🙂

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s