Du nombre d’or à la règle des tiers, pour finalement faire ce qu’on veut…

La règle des tiers n’est pas réservée à la photographie, mais appartient au monde de l’art en général.

Son origine vient de la géométrie où on parle du nombre d’or. Ce nombre surnommée « divine proportion » dans l’antiquité, a beaucoup inspiré la Grèce Antique jusqu’à Le Corbusier. Sa valeur = 1.6180339887

Ce nombre d’or peut être utilisé dans différents modes que l’on va énumérer ici, et qu’on peut retrouver par exemple dans Lightroom, qui s’appelle, triangle d’or, spirale, diagonale, qui sont en quelque sorte des variantes de la règle des tiers, et qui consiste à diviser votre rectangle de façon harmonieuse.

Voici un exemple de recadrage avec le mode spirale (Spirale de Fibonacci), où la courbe s’enroule autour du visage pour arriver sur l’oeil :

nombre-dor2
Loic Bayle clown, formateur

Le mode rectangle d’or :

nombre-dor-3
Loïc Bayle, clown, formateur

La règle des tiers :

nombre-dor-4
Loïc Bayle, clown, formateur

Dans ces trois exemples d’application du nombre d’or, on peut voir que l’image va dégager quelque chose de différent, à vous de voir où et comment l’image a plus de force, pour cette exemple c’est le mode spirale qui me convient le mieux, mais ce n’est vrai que pour cette image, et que pour moi.

Cette règle des tiers, est en fait une aide pour la composition picturale, de façon à ce que l’œil humain qui lit de gauche à droite, soit guidé et amené vers ce qu’on veut montrer, mais en aucun cas une règle à suivre coûte que coûte.

La règle des tiers, divise le rectangle en trois parties égales verticalement et horizontalement, et le point d’intersection des lignes, qu’on appelle ligne de force, forme les points forts de la photo.où on peut placer le sujet où une partie du sujet. C’est là que vos yeux naturellement vont aller.

tiers

Différentes applications vont en découler, par exemple pour le paysage où on va se servir du tiers supérieur ou inférieur pour mettre son horizon suivant qu’on veut en valeur le ciel ou la terre, et comme dans l’exemple ci-dessous, on sert du point de force pour amener l’œil sur le petit îlot.

regle-des-tiers5-1

On peut combiner ou pas les lignes de force et les points de force, mais c’est la symétrie, l’équilibre, l’harmonie, et surtout votre sensibilité, qui doit être ce qui vous guide, et si la règle peut être utile au début,il faut penser à s’en affranchir pour être libre et original, et au final faire ce qui vous plaît, ce qui nvous donne du plaisir, et qui vous correspond.

Comme dab, bonnes photos, faites-vous plaisir, et affranchissez-vous des règles, qu’il faut quand même connaître, pour trouver votre style propre, et vous amenez à faire des choix conscients, dans ce que vous voulez photographier, et comment le faire.

Christian

🙂

 

Publicités

Une réflexion au sujet de « Du nombre d’or à la règle des tiers, pour finalement faire ce qu’on veut… »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s