Encore un encouragement pour quitter le mode automatique

PDC (1 sur 1)-3
Souvenez-vous, dans cet article, je vous recommandais de quitter le mode automatique, pour ceux qui y seraient encore, et de préférer le mode priorité ouverture, d’où ces explications un peu techniques.

Maintenant, vous devez savoir répondre à la question, de quoi dépend ma PDC.(profondeur de champ)

Elle dépend essentiellement de l’ouverture au diaphgragme, comme cela a été expliqué ici, mais pas seulement.

Elle dépend aussi de votre distance au sujet : plus vous êtes prêts du sujet, et plus la PDC est faible, et elle dépend aussi de votre longueur focale, une grande focale, (par exemple 135mm) aura pour conséquence une petite PDC, et donc un bokeh ou arrière plan flou très prononcé.

Si on résume, la PDC dépend :

  1. De l’ouverture
  2. De la distance au sujet
  3. De la longueur focale

Si vous maximisez ces trois paramètres, vous aurez une PDC, très faible, avec la possibilité d’avoir un flou de premier plan, et un bokeh en arrière plan.

Par exemple, les portraitistes, utilisent des grandes focales (entre 80mm et 200mm), choisissent des ouvertures souvent très grandes (petit chiffre) et travaille près de leur sujet, pour avoir le meilleur rendu possible.

Christian

🙂

http://www.christian-lauzin.fr

Publicités

Mode priorité ouverture

Si vous voulez quitter le mode automatique, c’est le mode qui va pouvoir palier à 90% des situations, tout en gardant le contrôle de vos images.

Qu’est-ce qui se passe dans le mode semi-automatique, priorité à l’ouverture (A pour Nikon et Av pour  Canon) ? Lire la suite